Logo IMPROSIA 2021.png

Assises Nationales de l'improvisation théâtrale

MAISON DE LA CRÉATION ET DE L'INNOVATION - GRENOBLE

 

Du 29 au 31 octobre 2021, Improfrance, en association avec la Ligue Impro 38 de Grenoble, organise les troisièmes Assises Nationales de l'improvisation théâtrale. Trois jours de tables rondes, d'ateliers de réflexion, d'échanges de pratiques, de moments de convivialité autour de l'improvisation. Cet événement est ouvert à tous les pratiquants: comédiens (amateurs ou professionnels), animateurs, enseignants, formateurs, chercheurs... Tous ceux qui veulent partager autour de l'improvisation théâtrale.

Accueil et Ouverture

9h30 > 11h00

Pleinière

Accueil et café.

Présentation du programme par les organisateurs d'Improfrance:

Jibé Chauvin, Magali Quillico, Pauline Bouchet

Présentation de la LigueImpro38 par son co-directeur:

Jérome Mattos.

Prise de parole des partenaires.

QUELLE ATTITUDE FACE AU RÉEL:
S'adapter ? S'approprier ? Transformer ?

11h00 > 13h00

Table ronde

L’improvisateur se projette dans l’incertitude par jeu, mais quand l’incertitude domine jusqu’à sa raison d’être, comment fait-il face (Exemple de la crise COVID) ? Faut il s’adapter, se transformer ? Et quand le réel impacte l'acte de création ou de formation, quelle posture avoir ? Sommes-nous porteur d'une autre façon d'appréhender les choses, nous, improvisateurs ?

Avec :

Intervenants à venir

ATELIERS DE RÉFLEXION THÉMATIQUES

14h30 > 16h30

Ateliers

L’improvisation face à ses publics :

  • Quelles sont les postures de l’improvisateur en scène face à son public, spécifique ou non (scolaire, prison, institution, entreprise) ?

Problématiques soulevées : discours, auto-censure, rapport à l’actualité, formatage…

  • Quelles sont les postures de l’improvisateur formateur face à ses apprenants spécifiques ou non.

Problématiques soulevées : Inclusion, sexisme, différence d’âge ou de culture…

L’improvisation face à l’actualité :

  • Quelles sont les postures de l’improvisateur en scène face à l’actualité « brulante » (attentats, covid, metoo, gilets jaunes…) ?

Problématiques soulevées : discours, auto-censure, moralisation, détournement…

  • Quelles sont les postures de l’improvisateur formateur face à l’actualité du monde ou du groupe (attentats, covid, traumatisme d’un des membres du groupe…)

Problématiques soulevées : Discours, adaptation, auto-censure, réflexion…

  • Quelles sont les postures de l’improvisateur face à une actualité spécifique ou un groupe marqué par une actualité (public proche d’une actualité, situation de crise, public avec un traumatisme spécifique…)

Problématiques soulevées : Discours, formation de l’intervenant, positionnement…

L’improvisation qui veut changer le réel :

  • Le théâtre d’improvisation peut-il être un théâtre engagé ?

Problématiques soulevées : discours et/ou performance, positionnement éthique, politique, 

  • L’improvisation comme outil d’intervention sociale (scolaire, santé, handicap, travail…)

Problématiques soulevées : pertinence et limites de l’outil, éthique, rapport à la demande…

RESTITUTION des ateliers

17h00 > 18h00

Pleinière

Chaque atelier fait état de sa réflexion via un rapporteur

SOIRÉE MULTIPLE

Soirée

Extérieur

Soirée libre:

Spectacles d'improvisation en ville et animations seront proposés

vendredi 1er novembrE 2019
QUELS MODÈLES ÉCONOMIQUES POUR L'IMPRO ?

enjeux économiques des compagnies, lieux et festivals d'improvisation

10h00 > 11h30

Table ronde

Dans son développement, l'improvisation théâtrale tend à se professionnaliser de plus en plus. Lieux, compagnies, festivals, chacun cherche son modèle économique. Mais au-delà du spectacle vivant, l'improvisation ouvre des alternatives: entreprise, social, événementiel... Quels sont les enjeux économiques d'une discipline en plein essor ? Avec:

Stéphanie Thomas, présidente de l'UFISC (Union Fédérale d'Intervention des Structures Culturelles) qui fédère près de 2000 structures culturelles et qui agit pour la reconnaissance des "droits culturels" et de "L'Art comme bien public". Stéphanie est également ancienne improvisatrice. (de Rennes)

François Bureau, directeur du service culturel de Montlouis-sur-Loire, qui programme de l'improvisation théâtrale.

ateliers de réflexion thématiques

12h00 > 13h30

Ateliers

La réalité économique des acteurs de l'impro évolue et change. Quand on essaie de faire vivre une compagnie, un lieu ou un festival, quels sont les enjeux financiers, administratifs, artistiques ? 

Nous proposons d'ouvrir la discussion au cours d'ateliers thématiques animés par des personnes porteuses d'une expérience.

Faire vivre un lieu:

Avec Thomas Debray co-fondateur et directeur de(s) l'Improvidence(s). (de Lyon)

Et Emmanuel Herbert, co-fondateur de l'Improvi'Bar. (de Paris)

Faire vivre un festival:

Avec Yann Berriet de la Compagnie Crache-Texte qui organise le festival "La Semaine de l'Impro". (de Nancy)

Et Philippe Nauze, de la compagnie Adara qui organise le festival "Ain'pro Visa". (de Pont-de-Vaux)

Faire vivre une compagnie:

Avec Valérie Lesage de la Compagnie La Clef. (de Tours)

Et Julien Desrousseau, de la compagnie Impro Academy. (de Lille)

grand débat "fou, fou, fou" (fourre-tout, foutoir, fou de joie)

15h00 > 16h30

Pleinière

Légitimité artistique, légitimité culturelle, légitimité économique...

Nous proposons d'aborder toutes les questions qui s'opposent, qui agitent, qui stimulent, lors d'un débat participatif organisé de façon ludique.

Un bon moyen de faire émerger ce qui parfois se murmure ou se tait, et d'apaiser ce qui fâche ou dérange.

L’impro au regard des autres pratiques

et modèles économiques

17h00 > 18h30

Table ronde

L'improvisation théâtrale est en pleine phase de maturation, et les acteurs de cette pratique se posent aujourd'hui des questions que d'autres, dans d'autres disciplines, se sont posées avant nous. 

Nous proposons ici d'inviter les artisans de ces autres disciplines à nous raconter leur parcours: structuration, fédération, quête de légitimité et risques de l'institutionnalisation. Avec :

Daniel Forget, président du "Plus petit cirque du monde", qui développe depuis les années 80 un projet de démocratisation de la pratique du cirque, notamment vers les populations marginalisées. (de Bagneux)

Avec le collectif 37ème Parallèle qui gère un lieu autogéré de spectacles et de créations (arts de la rue, musique, théâtre...). (de Tours)

Avec l'association La Meute Slam qui mène des actions autour du Slam et de la poésie (scènes, ateliers...). (de Tours)

OU

ateliers d'échanges de pratiques entre formateurs

17h00 > 18h30

Ateliers

Sur proposition d'un ou plusieurs des participants, l'idée est de questionner notre pratique de formateur autour d'un sujet donné, et de l'expérimenter ensemble.

Ex: "Favoriser la parole des filles dans les ateliers ados", "Débloquer le corps avec des débutants", etc.

Plusieurs ateliers peuvent avoir lieu en simultané.

SOIRÉE CONVIViALE

à partir de 20h

Dans un lieu réservé pour Improsia dans le Vieux Tours, nous pouvons nous retrouver autour d'un verre pour finir les discussions entamées et en ouvrir d'autres.

samedi 2 novembrE 2019
l'impro : une scène pour représenter le monde et le changer ?

L'improvisation est-elle indispensable à l'humanité ?

10h00 > 11h00

Pleinière

Projection d'un film "patchwork" de réflexions philosophiques sur l'improvisation en général, pour réveiller les neurones et engager le débat.

Présentation des ateliers thématiques.

ateliers de réflexion thématiques

11h30 > 13h00

Ateliers

En improvisant, qu'avons-nous à dire ? Que disons-nous malgré nous ? Et quelle éthique positive ou négative mettons-nous en avant ?

Nous proposons d'ouvrir la discussion au cours d'ateliers thématiques animés par des personnes porteuses d'une expérience.

Une représentation discriminante de la diversité sociale ?

Avec Nour El Yakinn Louiz, responsable du projet pédagogique de Déclic Théâtre. (de Trappes)

Et Saïd Soudjay, président de la Ligue d'Improvisation Réunionnaise. (de St-Denis-de-la-Réunion)

Place et représentation des femmes dans l'impro:

Avec Valérie Lesage, directrice artistique de la compagnie La Clef. (de Tours)

Et Magali Quillico, improvisatrice au MIAM d'Amiens et directrice de la Boîte d'Impro. (de Amiens)

Divertir ou conscientiser ?

Avec Laurent Mazé, co-directeur artistique de la Compagnie Points Sensibles. (de Rennes)

Et Richard Perret, directeur artistique de la BIP. (de Bordeaux)

"LA MAISON DE L'IMPRO" - Présentation du projet

14h30 > 15h00

Pleinière

En 2020, Improfrance va ouvrir, en collaboration avec le département des Yvelines, la première Maison de l'Impro à Versailles.

Centre de ressources, centre de formation, outil de mise en réseau, ce lieu inédit marquera une étape importante dans la reconnaissance de l'impro en France.

Par JiBé Chauvin, responsable du projet à Improfrance. (de Versailles)

ateliers de réflexion thématiques

15h00 > 16h30

Ateliers

L'improvisation, ça sert à quoi ? Simple pratique artistique ? Outil d'émancipation ou phénomène de mode ?

Nous proposons d'ouvrir la discussion au cours d'ateliers thématiques animés par des personnes porteuses d'une expérience.

Intérêt, limites et dérives du développement personnel par l’improvisation

Avec Mathieu Hainselin, improvisateur au MIAM d'Amiens et maître de conférences en psychologie à l'Université d'Amiens. (de Amiens)

Et Mehdi Benhafessa, comédien, formateur et chercheur en études théâtrales, qui prépare une thèse de doctorat sur le développement personnel par l'impro. (de Salon-de-Provence)

Contraintes et liberté en improvisation : Fertilité ou illusion ?

Avec Poupak Sepehri, consultante et formatrice en impro. (de Paris)

Et JIBé Chauvin, comédien formateur et responsable d'Improfrance. (de Versailles)

La quête de l’éloquence est-elle compatible avec l’éthique de l’impro ?

Avec Papy, directeur artistique du Trophée Culture et Diversité. (de Paris)

Et Valérie Leprieur, improvisatrice et enseignante de français. (de La-Queue-lez-Yvelines)

BILAN ET PERSPECTIVES

17h00 > 18h00

pleinière

Suites et perspectives d'Improsia.

Remerciements et photo souvenir.

SOIRÉE FESTIVE "BUFFET TOURANGEAU"

à partir de 20h

Dans un lieu réservé pour Improsia dans le Vieux Tours, nous nous retrouverons autour d'un buffet tourangeau (avec participation financière) pour une dernière soirée festive.

Soirée organisée par la Compagnie La Clef.

 

Maison de la Création et de l'innovation - Université Grenoble-Alpes

339 Avenue Centrale, 38400 Saint-Martin-d'Hères

Accès en Tramway depuis Grenoble centre:

Ligne B, Direction "Gières, Plaine des sports", Arrêt, "Gabriel Fauré"

Solutions hébergement 

 

Voici quelques pistes pour trouver un logement sur Tours pendant IMPROSIA

(Il y a une auberge de jeunesse qui malheureusement est déjà complète)

Airbnb Plusieurs locations sont disponibles à partir de 23 € la nuit

Hôtels Toutes les options à partir de 27 € la nuit

Gîtes Plusieurs possibilités autour de Tours (vérifier des dispos et la possibilité de louer 3 jours)